Le Parti vert réduirait la pauvreté en augmentant les bas revenus

18 SEPTEMBRE 2010

Pour les générations à venir

Le chef du Parti vert, Jack MacDougall, a annoncé aujourd'hui que le plan de réduction de la pauvreté du Parti vert commencerait par placer plus d'argent dans les mains de ceux qui en ont le plus besoin. Le Parti augmenterait immédiatement les taux d'assistance aux revenus aux niveaux accordés Terre-Neuve et Labrador, soit les plus élevés de la région Atlantique. Graduellement, ces taux seraient augmentés jusqu'à ce qu'ils atteignent le seuil des bas revenus au Nouveau-Brunswick tel qu'établi par Statistiques Canada. Les niveaux d'assistance du Nouveau-Brunswick sont parmi les plus bas au Canada.

Il est hypocrite pour un gouvernement de s'engager d'une part réduire la pauvreté et d'autre part offrir des taux d'assistance sociale bien en dessous du seuil de la pauvreté, fait remarquer MacDougall. Cela équivaut à coincer en permanence les gens qui sont incapables de travailler dans la pauvreté, et à empêcher les gens qui ont besoin d'une aide temporaire à sortir de leur pétrin.

Bethany Thorne-Dykstra est la critique de la justice sociale du Parti vert et elle dirige le groupe Real Voice of Poverty. Le Parti vert croit que la meilleure façon d'investir les revenus de la taxation consiste à investir dans les gens. Lorsque les gens ont les moyens de vivre dignement, alors ils peuvent contribuer à faire progresser nos collectivités, ajoute Thorne-Dykstra.

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif