La rencontre de nomination dans Kent nord a été remis à plus tard

5 MARS 2014

Aujourd’hui, Allan Marsh, président des services locaux Saint-Charles a annoncé qu’il poserait sa candidature pour le Parti vert dans la circonscription électorale de Kent-North aux élections provinciales du 22 septembre. Homme d’affaires prospère et éminent militant contre l’exploitation des gaz de schiste dans le comté de Kent, Marsh a déclaré qu’il voulait être élu parce qu’il « était urgent de donner la priorité au développement des sources d’énergie propre et durable plutôt qu’au gaz de schiste; il souhaite que l’on cesse d’accorder des allègements fiscaux spéciaux aux particuliers à revenus élevés et que l’on commence à gérer les forêts dans l’intérêt de tous les Néobrunswickois.

Marsh est un vétéran des forces armées et sa femme Catherine gère une entreprise d’autocueillette de petits fruits. Trois de leurs six enfants demeurent encore à la maison.

« L’administration Alward a tourné le dos à la population du comté de Kent en plaçant les profits des compagnies des gaz de schiste avant la santé et la sécurité de la population, » constate Marsh. « Les médecins du Nouveau-Brunswick ont demandé un moratoire à l’exploration des gaz de schiste et je crois les médecins et non pas Alward. »

Marsh est d’avis que les dommages causés ailleurs par l’exploitation des gaz de schiste sont très bien connus et qu’il n’existe aucun appui public à cette industrie dans le comté de Kent. « L’administration Alward essaie d’imposer une sale entreprise à une population non consentante. La population locale souffre et il est temps que ça cesse, » ajoute Marsh.

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif