Les députés verts annoncent leurs rôles de critique et leurs domaines d’intérêt

Fredericton - Le mercredi 18 novembre, les députés verts ont annoncé leurs rôles de critique et leurs domaines politiques prioritaires.

David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, sera le porte-parole pour les Affaires autochtones, le bureau du Conseil exécutif, les Affaires intergouvernementales, les Ressources naturelles et le Développement de l'Énergie, l'Éducation postsecondaire, la Formation et le Travail, et le Développement social.

Megan Mitton, députée de Memramcook-Tantramar, sera la porte-parole pour les questions de communautés saines et inclusives, de justice climatique et d'éducation. Les ministères dont elle sera responsable sont les suivants : Éducation et Développement de la petite enfance; Environnement et Changements climatiques; Santé ; Services Nouveau-Brunswick; Transports et Infrastructures; Égalité des femmes; Droits de la personne; et Conseil du Premier ministre pour les personnes handicapées.

Kevin Arseneau, député de Kent-Nord, sera le porte-parole responsable en matière de développement et de vitalité des territoires, de souveraineté alimentaire et de justice fiscale, économique et sociale. Les ministères dont il sera responsable sont les suivants : Agriculture, Aquaculture et Pêches ; Finances et Conseil du Trésor; Justice et Sécurité publique; Gouvernement local; Langues officielles; Développement rural et Développement économique;  Tourisme, Patrimoine et Culture.

« Notre équipe est prête à se mettre au travail, » a déclaré M. Coon. « Nous allons demander des comptes au gouvernement Higgs, tout en faisant avancer les dossiers importants avec des idées et des solutions. »

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif