Le chef du Parti vert demande où est le rapport du ministère du Développement social sur les foyers de groupe

FREDERICTON - Le ministère du Développement social n'a pas déposé son plan visant à améliorer le traitement des enfants et des jeunes qui lui sont confiés.

À la suite d'un rapport dévastateur de la vérificatrice générale sur la piètre qualité des soins fournis aux enfants et aux jeunes en foyer de groupe, les membres de l'Assemblée législative ont demandé à l'unanimité que Développement social présente un plan pour résoudre le problème au plus tard le 31 mars 2020.  Cela n'a jamais eu lieu. Sous les questions du chef du Parti vert, David Coon, au Comité des comptes publics cette année, le sous-ministre du Développement social s'est engagé à déposer le plan d'ici la fin du mois de mars, avec une année complète de retard.

  « Il y a plus d'un an, la vérificatrice générale a mis au jour de sérieux problèmes dans les foyers de groupe qui mettaient gravement en danger les enfants et les jeunes dont le ministre avait la charge. Où est le plan pour sauver ces enfants d'une prise en charge inadéquate, inappropriée et, dans certains cas, préjudiciable, » a demandé M. Coon. « La vérificatrice générale a fait son travail et, en tant que députés, nous avons fait notre travail pour tenir le ministère responsable de la mise en œuvre de ses recommandations. Nous avions prévu de convoquer des témoins pour commenter la pertinence du plan, mais il n'y a pas de plan.  C'est maintenant au ministre du Développement social d'expliquer pourquoi son ministère laisse tomber les jeunes et les enfants pris en charge. »

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif