La critique des Verts sur la santé demande au gouvernement de permettre aux infirmières praticiennes de facturer l'assurance-maladie

FREDERICTON - Après avoir appris que le ministère de la Santé ne financera plus les tests de diagnostic et de laboratoire commandés par les infirmières praticiennes qui travaillent à l'extérieur du système public de santé, la critique des Verts sur la santé et députée de Memramcook-Tantramar Megan Mitton affirme qu'il est temps que le gouvernement intègre toutes les infirmières praticiennes au système public en leur permettant de facturer les services qu'elles fournissent à l'assurance-maladie.

« Avoir des praticiennes de soins de santé primaires qui sont prêtes à travailler, mais qui ne peuvent travailler au sein de notre système public, cela défie toute logique » a déclaré Mitton. « Nous avons une pénurie de fournisseurs de soins de santé primaires, alors pourquoi ne payons-nous pas ces professionnelles pour qu'elles fournissent des services de santé, réduisant ainsi la liste d'attente dans notre province? »

Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, ajoute qu'il milite pour ce changement depuis sa première élection en 2014.

« Pendant des années, les gouvernements successifs se sont engagés à utiliser pleinement les infirmières praticiennes, tout en ne faisant que des changements progressifs pour embaucher plus d'infirmières praticiennes dans les régies régionales de la santé, » a déclaré Coon. « Il est temps d'apporter ce changement pour améliorer les résultats en soins de santé pour les gens du Nouveau-Brunswick. »

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif