À propos de

Chantal Landry

Obtenez une pancarte

Pancarte

Joignez vous à notre
équipe de bénévole.

Bénévolat

Faites un don.

Don

À propos de Chantal Landry

Chantal est née en Ontario de parents de racines québécoises et acadiennes. Sa famille franco-canadienne venait à Tracadie chaque année et, en 1995, ses parents ont déménagé avec la famille à Dieppe. Chantal s'est rapidement fait des amis et s'est adaptée à sa nouvelle vie d’adolescente dans les Maritimes.

En participant à Katimavik, Chantal a découvert sa passion pour aider les gens et participer à la création d'une société meilleure pour tous; une passion qui ne fait que grandir. Pendant ses études au NBCC, elle est devenue intervenante auprès des jeunes et a acquis des compétences en leadership. Après avoir réalisé divers contrats pour plusieurs organismes à but non lucratif, Chantal a découvert qu'elle était destinée à diriger une équipe et à avoir un impact plus important sur la société. Inspirée par l'idée de rêver plus grand et d'accroître son apprentissage formel, elle a obtenu un baccalauréat en gestion d’organisations en tant qu'adulte tout en travaillant et en élevant son fils avec l’aide de sa famille et de ses amies. Elle est finalement devenue directrice générale d'Habitat pour l'humanité Moncton, une entreprise sociale qui gère un magasin et offre des opportunités d'accès à la propriété à des familles à

faible revenu. Cela a prouvé à Chantal que les entreprises et les missions sociales pouvaient fonctionner au sein d'une même organisation et avoir un impact incroyable sur la vie des personnes qui en ont le plus besoin. Après mûre réflexion, elle a décidé de quitter Habitat pour l’humanité et de relever un nouveau défi en enseignant au NBCC. Elle souhaite enseigner aux étudiants que toutes les entreprises peuvent être philanthropiques et contribuer à leur communauté afin de la rendre meilleure pour tout le monde.

Chantal a toujours su qu'elle voulait contribuer à influencer les décisions qui mènent à des solutions permanentes aux défis en société. Son travail au sein du Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick a influencé son point de vue sur la pauvreté et sur la nécessité de créer des possibilités pour que chaque citoyen ait une vie décente. Elle croit également que le Nouveau-Brunswick possède un potentiel incroyable qu'il n'a pas encore exploité pour permettre à tous les citoyens de mener une vie riche et épanouissante.