Les Verts mettront le bien-être de la population au cœur des décisions du gouvernement.

Par David Coon

 

La COVID-19 a fait appel à la résilience des Néo-Brunswickois. Mais les Néo-Brunswickois se sont montrés à la hauteur du défi. Dans un poème intitulé New Brunswick le poète Fred Cogswell disait que nous prenons racine dans une terre meuble, grandissons lentement mais pour durer. Que notre beauté réside dans notre force obstinée:

Not soft soil where we root together ... To grow up slow and endure for long . . .All our beauty is our stubborn strength...”

Mes voyages à travers la province cet été m’ont rappelé que nous sommes ancrés sur ce territoire par la géographie, par l’histoire et par notre force obstinée.

Lors d’une rencontre à Metepenagiag, le chef Bill Ward m’expliquait que son village était habité depuis 3,000 ans. Notre hôtesse à la Maison de la mer de Cocagne me disait que les premiers Acadiens à détenir des terres après la déportation s’étaient établis à Cocagne. Cet été j’ai aussi marché sur les terres des ancêtres loyalistes de ma conjointe qui avaient établis à Grand Manan une entreprise florissante de pêche à la suite de leur exil des États-Unis.

 

Notre sens communautaire et notre volonté de s’occuper les uns des autres ont joué un rôle clé pendant le confinement. Ces atouts devront être aussi mis à profit pour relever le défi de la reprise. Alors que nous traçons la voie de la relance, nous devons garder en tête que le gouvernement est une institution politique que nous avons créée pour répondre à nos besoins collectifs. Ce n’est pas une entreprise commerciale. Le bien-être des personnes et de nos communautés doit être au fondement de toutes les décisions gouvernementales.

Pour la relance, les Verts mettraient d’abord l’accent sur le soutien aux personnes les plus vulnérables comme les aînés, les parents seuls, les jeunes qui entament une carrière, les personnes vivant avec un handicap, les personnes pauvres et les sans-abris.

Je crois que c’est au niveau local que les besoins des gens sont mieux satisfaits et c’est pourquoi un gouvernement Vert viserait la décentralisation et développerait de nouveaux partenariats avec les organismes à but non lucratif afin de d’appuyer le gouvernement dans ses efforts de reconstitution du tissu social.

La pandémie a ébranlé notre santé mentale et affective et a retardé des traitements médicaux.

Pendant la deuxième vague de la COVID-19, nous ne devons pas fermer le système de santé mais nous devons plutôt l’améliorer pour répondre aux besoins en soins où et quand ceux-ci sont requis.

La pandémie a braqué les projecteurs sur les effets lamentables de l’incurie des gouvernements dans la gestion des soins aux personnes âgées. Par souci d’économie on a bafoué la dignité des personnes âgées qui ont besoin de soins de longue durée et on les a hébergés dans des conditions qui ne sont pas sécuritaires en temps de pandémie. Le budget de base pour les foyers de soins au Nouveau-Brunswick n’a pas changé depuis les années 1970 et Blaine Higgs a refusé d’accorder un financement supplémentaire pour permettre durant la pandémie les visites par les membres de la famille. Un gouvernement Vert fera une priorité du droit de vivre dans la dignité dans les foyers de soins à la fois pour les résidents et pour les personnes aidantes. Ceci signifie de meilleurs salaires, une augmentation du nombre d’heures de soins, des rénovations pour rendre les résidences sécuritaires et l’intégration des membres de la famille dans le cercle de soins. Nous nous engageons aussi à favoriser le développement des foyers communautaires à but non-lucratif plutôt que celui des foyers de soins motivés par le profit.

La voie de la relance économique doit se démarquer de l’itinéraire suivi sans succès par les gouvernements antérieurs. En réduisant la taxation des corporations et des riches et en refusant de faire de nouvelles dépenses sociales ces gouvernements ont élargi les disparités de revenus et n’ayant pas pris en compte les exigences environnementales, ils ont exacerbé la crise climatique.

Un gouvernement Vert adoptera un autre modèle économique, un modèle qui est durable et mieux adapté à une petite province comme le Nouveau-Brunswick.

Nous favoriserons le développement des régions, plus apte à satisfaire les besoins et les valeurs des populations locales et plus axé sur la sécurité et sur la stabilité. Nous ne chercherons pas l’émergence d’un plus grand nombre de millionnaires mais nos politiques s’assureront plutôt que nous ayons suffisamment d’emplois pour soutenir un niveau de vie de classe moyenne pour tous. Pour y arriver, nous viserons à rendre la province capable de combler localement une plus grande part de nos besoins.

Les Verts augmenteront l’approvisionnement local en énergies renouvelables et en combustibles pour le transport et le chauffage avec pour objectif de générer 100% de l’électricité avec de l’énergie renouvelable d’ici 2035. Nous avons pour la production électrique des sources solaires et éoliennes en abondance et les déchets de la transformation des fruits de mer et des aliments ainsi que la fibre de bois sont des sources renouvelables de gaz naturel et de combustible biodiesel.

Nous devons être capables de nous nourrir nous-mêmes. Nous avons pour objectif d’accroître la production et la transformation alimentaires afin de réaliser la sécurité et l’autosuffisance alimentaires.

Pour augmenter notre capacité à subvenir localement à une plus grande part de nos besoins, nous adopterons une stratégie de remplacement des importations qui guidera l’élaboration des lois et des politiques qui permettront aux entreprises, coopératives et les entreprises sociales de la province de fournir une plus grande part des biens et des services qui sont présentement importés.

Les petites et les moyennes entreprises constituent le moteur de notre économie et génèrent la plus grande part des emplois. Nos petites entreprises doivent pouvoir survivre à la pandémie pour pouvoir ensuite prospérer. À cette fin, les Verts adopteront un programme pour reporter et dans certains cas, effacer les taxes foncières dues durant la pandémie.

Dans le cadre de la relance, pour soutenir et réduire des coûts d’opération des petites entreprises nous tâcherons d’améliorer l’efficacité énergétique de leurs bâtiments et de leurs opérations tout en supportant l’intégration des nouvelles technologies.

Vous trouverez les détails de notre plan dans le programme.

Le choix est clair. Vous pouvez choisir de voter pour les partis traditionnels, captifs des vieilles façons de faire et soutenus par une petite minorité qui en a grandement profité. Ou vous pouvez choisir de voter Vert et être confiants que votre bien-être sera au centre de toutes nos décisions.

David Coon est le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick. Il a été élu à l’Assemblée législative la première fois en 2014 à titre de député de Fredericton-Sud.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif