Infolettre de juillet 2021

Les titres de ce mois-ci :

  • La fête du Canada et nos relations fondées sur les traités
  • Notre initiative de planification stratégique
  • Nos députés Verts en action
  • Examen du glyphosate par un comité de l’assemblée législative
  • 11 juillet - Journée mondiale de la population
  • Députée fédérale de Fredericton
  • Information sur le COVID-19

La fête du Canada et notre relation fondée sur les traités

Cette année, la fête du Canada est l'occasion de réfléchir à l'histoire de notre pays, en particulier à la relation entre les peuples autochtones et ceux qui se sont établis sur ce territoire, les colons de longues dates et récents.

À la suite de la découverte des restes de centaines d'enfants enterrés près de pensionnats en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et au Manitoba, les leaders autochtones demandent au gouvernement du Nouveau-Brunswick de mener une enquête sur le site de l'ancienne École indienne de Sussex, qui a été en fonction jusqu'en 1826. De nombreux Autochtones du Nouveau-Brunswick sont des survivants du pensionnat indien de Shubenacadie, en Nouvelle-Écosse, qui a opéré jusqu'en 1967. La Première nation Sipekne'katik (Shubenacadie) effectue actuellement des recherches à l'aide d'un radar pénétrant le sol.

Au Nouveau-Brunswick, nous avons une relation fondée sur des traités avec les Premières nations et tous les peuples autochtones. En tant que premiers peuples de ce territoire, les Passamaquoddy, les Wolastoqiyik et les Mi'kmaq ont signé des traités de paix et d'amitié avec les nations coloniales européennes. Ces traités ont établi le fondement juridique de la relation entre la province du Nouveau-Brunswick et les peuples des Premières nations.

Les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick n'ont jamais respecté ces traités historiques. La politique de notre Parti stipule que lorsque nous formerons le gouvernement du Nouveau-Brunswick, nous reconnaîtrons, respecterons et mettrons en œuvre les traités signés avec les Premières Nations comme base juridique de la relation entre la province du Nouveau-Brunswick et les peuples des Premières Nations.

Les Verts mettront également en œuvre les appels à l'action de la Commission de vérité et de réconciliation, y compris le no 45, afin de répudier les doctrines de la " découverte " et de la " terra nullius " qui ont été utilisées pour légitimer la colonisation des peuples autochtones dans différentes régions du monde, y compris au Nouveau-Brunswick.

Pour plus d'information sur la politique du Parti Vert du NB sur les relations avec les Premières Nations et les peuples autochtones, consultez notre manuel de politiques, ICI.

Notre initiative de planification stratégique

Le Conseil provincial a récemment approuvé le déploiement d'une initiative de planification stratégique visant à identifier les initiatives et stratégies clés que nous devrons mettre en œuvre dans les mois et années à venir pour atteindre nos objectifs.

Notre parti sœur, le Parti Vert de l'Î.-P.-É., a mené un exercice similaire en 2015. Leur stratégie visait à faire de leur parti l'opposition officielle à l'Assemblée législative de Charlottetown d'ici 2020. Comme vous le savez, ils ont atteint cet objectif.

Le Conseil provincial a mis en place un groupe de travail avec des représentants du Parti pour mener cette initiative. Nous avons l'intention de finaliser les travaux d'ici la fin du mois de septembre 2021. Au cours des prochaines semaines, le groupe de travail communiquera avec les membres, les partisans, les Associations de circonscriptions enregistrés et d'autres groupes pour discuter et échanger. Restez à l'affût.

Nos députés Verts en action

Le projet de loi des Verts visant à modifier la Loi sur la location de locaux d'habitation a atteint la deuxième lecture en juin.  Il visait à donner au gouvernement le pouvoir d'empêcher les augmentations de loyer déraisonnables et de limiter les augmentations à une fois par an. Le Caucus vert a obtenu le soutien de l'opposition officielle, mais les membres du gouvernement ont utilisé leur majorité pour le rejeter.

Le 11 juin était le dernier jour de l'Assemblée législative avant la pause estivale. L'Assemblée législative reprendra ses travaux en novembre.

Avant la pause, nos députés Verts ont soulevé de nombreuses questions préoccupantes pour les Néo-Brunswickois, notamment le rétablissement des relations avec les Premières nations. David Coon a demandé au premier ministre s'il appuie la tenue d'une séance spéciale de l'Assemblée législative pour entendre les chefs des Premières nations. Il a également critiqué le premier ministre pour son manque de compassion envers les membres de la famille de Chantel Moore. Regardez l'intervention de David, ICI.

Megan Mitton a parlé des lois et des politiques qui contribuent à accroître la pauvreté au Nouveau-Brunswick. Par exemple, la politique sur le revenu des ménages oblige de nombreuses personnes en situation de pauvreté à ne pas vivre avec leurs proches. Regardez l'intervention de Megan, ICI.

Kevin Arseneau a soutenu la section locale 1840 du SCFP, affirmant que les 70 sténographes, principalement des femmes, sont sans contrat depuis 2016 et sont dans une impasse dans leurs négociations. Il a demandé pourquoi le premier ministre continuait à imposer des mesures d'austérité aux travailleurs du secteur public et a déclaré que les travailleurs du Nouveau-Brunswick méritent le respect et l'équité. Regardez son intervention, ICI.

D'autres questions ont été soulevées par nos députés Verts au cours des derniers jours de l'Assemblée législative, notamment la réforme électorale, la révision de la situation du logement locatif du gouvernement et la fermeture pendant la nuit de la salle d'urgence du Sackville Memorial Hospital les fins de semaine de l'été. Vous pouvez regarder les vidéos de toutes les interventions des députés Verts sur la chaîne YouTube du Caucus vert, ICI.

Examen du glyphosate par un comité de l’assemblée législative

Le travail des comités s'est poursuivi en juin, même pendant la pause estivale de l'Assemblée législative. David Coon a participé à l'examen de l’usage du glyphosate et d'autres pesticides au Nouveau-Brunswick par le Comité des changements climatiques et de l’intendance de l'environnement. Tout au long de la semaine, des intervenants clés et des experts en la matière ont présenté et formulé leurs recommandations. Les interventions ont mis en évidence de nombreux problèmes créés par l’épandage de glyphosate dans nos forêts et ont souligné la nécessité de donner la priorité à un habitat adéquat pour la faune, à la protection des ruisseaux et des rivières, aux impacts du changement climatique et à la diversité des forêts en termes d'âge et d'espèces. La chaîne YouTube du Caucus vert contient les vidéos des principaux intervenants, ICI.

11 juillet - Journée mondiale de la population

L'objectif de la Journée mondiale de la population des Nations unies est d'accroître la sensibilisation aux questions de population et à leur relation avec l'environnement et le développement. Cela inclut les droits et la santé en matière de reproduction.

Dans le monde entier, la pandémie frappe particulièrement durement les communautés marginalisées, creusant ainsi les inégalités et menaçant de faire reculer les efforts visant à ne laisser personne de côté.

L'impact économique de la COVID-19 frappe plus durement les femmes. Les femmes travaillent de manière disproportionnée dans des emplois précaires et, dans le monde entier, près de 60 % d'entre elles travaillent dans l'économie informelle et risquent davantage de sombrer dans la pauvreté. La prestation par les femmes de soins non rémunéré a augmenté en raison de la fermeture des écoles et des besoins accrus des personnes âgées.

Le Parti Vert du Nouveau-Brunswick comprend ces défis. Grâce à notre travail continu dans les communautés et particulièrement grâce au travail de nos députés, nous agissons pour aborder ces questions qui touchent tout le monde dans notre province. L’essentiel du travail effectué par nos députés est en lien avec les défis soulignés par la Journée mondiale de la population. 

Députée fédérale de Fredericton

Le Parti vert du Canada (PVC) a subi un revers en juin lorsque la députée fédérale de Fredericton, Jenica Atwin, a traversé le parquet pour rejoindre le Parti libéral du Canada. Le PVC est une organisation distincte du Parti Vert du Nouveau-Brunswick, mais de nombreuses personnes dans cette province sont membres des deux partis. Loin d'être démoralisés par ce développement, de nombreux membres du PVC au Nouveau-Brunswick se préparent et sont énergisés par l'élection fédérale imminente. L’Association de circonscription fédérale de Fredericton s'efforce actuellement de mobiliser la machine VERTE pour que la circonscription demeure verte ! Jusqu'à présent, au moins 3 membres ont proposé leur nom comme candidat ou candidate verte à l'élection.

 Assemblée législative et contact avec votre député vert

Pendant le congé d'été, les députés Verts continuent de répondre aux besoins de leurs électeurs. Voici le lien vers les heures d'ouverture et les coordonnées des bureaux de circonscription de David, Megan et Kevin : greencaucusvert.ca/contactez-nous.

Megan est actuellement en congé de maternité. Au cours des derniers mois, Megan a travaillé avec le personnel de sa circonscription pour planifier et préparer cette transition, afin que les électeurs de Memramcook-Tantramar soient bien servis pendant son congé.

Meilleurs vœux pour l'été

Enfin ! Le temps chaud est arrivé, il est donc plus facile de sortir et de profiter de la beauté naturelle de notre province. Nous souhaitons à tous et à toutes un mois de juillet des plus agréables. Nous espérons que vous aurez l'occasion de rendre visite à des ami.e.s et à des parents vivant au Nouveau-Brunswick et dans les Maritimes.

Informations sur la COVID-19

Plus il y a de personnes vaccinées contre le COVID-19, plus il est difficile pour le virus de se propager. Faites votre part et faites-vous vacciner. Pour prendre un rendez-vous au Nouveau-Brunswick, cliquez ICI.

Pour obtenir les informations les plus récentes et les plus précises, consultez les pages COVID-19 du gouvernement du Canada et du gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif