Le caucus vert accueille favorablement les propositions faites par la SANB

FREDERICTON - À la veille de la Fête nationale des Acadiens, le caucus vert a rencontré la Société de l'Acadie du N.-B. (SANB) alors qu'ils arrivaient à Fredericton pour rencontrer les dirigeants politiques aujourd'hui.

À la sortie de la rencontre, le chef David Coon affirme qu’il y a encore beaucoup de travail à accomplir pour assurer l’égalité entre les deux communautés linguistiques de la province. 

La SANB soutient la proposition des Verts de créer un comité permanent sur les langues officielles, qui est actuellement examiné par un comité de l'Assemblée législative.

« Il faut prendre des actions concrètes pour arriver à l’égalité réelle. On ne peut pas espérer que ça va se produire sans effort. Bien sûr, la Loi sur les langues officielles sera bientôt examinée et nous veillerons à ce qu'elle le soit en public et à temps », a déclaré M. Coon.

« J'ai également été heureux d'apprendre que la SANB s’engage à améliorer la façon dont le Nouveau-Brunswick gère l'immigration, car, comme je l'ai dit à plusieurs reprises, nous avons besoin d'autonomie pour pouvoir garder les étudiants étrangers et attirer des immigrants afin de répondre à nos besoins uniques, notamment le besoin d'une immigration francophone.  Il est inacceptable de laisser cette tâche à Ottawa », a déclaré M. Coon.

Le député de Kent-Nord, Kevin Arseneau, souligne que la vigilance est toujours de mise, de là la nécessité de créer un Comité permanent sur les langues officielles.

« Depuis mon arrivée à l’Assemblée législative, je réalise à quel point nous sommes encore loin de l’objectif fixé il y a 50 ans, lors de l’adoption de la Loi sur les langues officielles. L’atteinte d’une égalité réelle et le développement de nos régions acadiennes représentent le combat d’une vie pour moi. La protection de nos droits est certainement une de mes grandes priorités en tant que député francophone », affirme M. Arseneau. 

Le caucus vert a convenu que cette rencontre avec la SANB à l’occasion de la fête nationale de l’Acadie devienne une tradition pour faire le point sur les nombreux enjeux prioritaires de la communauté acadienne du Nouveau-Brunswick.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif