Le chef du Parti vert invite le premier ministre à utiliser la manne du carbone pour maintenir les autobus sur les routes

FREDERICTON - Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, affirme que le gouvernement Higgs devrait utiliser sa remise inattendue sur les émissions de carbone du gouvernement fédéral pour maintenir les autobus sur les routes du Nouveau-Brunswick.

« C'est tout simplement répréhensible de laisser les gens vivant dans la moitié nord de la province sans services de transport public. C'est une discrimination flagrante. Tout le monde ne peut pas se payer une voiture. Certains sont incapables de conduire. Le service par autobus est essentiel lorsqu’il n’y a plus de réseau ferroviaire, et c'est l’un des éléments essentiels pour atteindre nos objectifs de réduction des émissions, » a déclaré M. Coon.

Le chef du Parti vert affirme que les fonds inattendus provenant de la taxe fédérale sur le carbone donnent au premier ministre une deuxième chance de signer un accord sur les autobus qui desservent le nord du Nouveau-Brunswick, et la possibilité de planifier une solution à long terme pour étendre les services de transport public à un plus grand nombre de citoyens du Nouveau-Brunswick.

« Il est temps que le premier ministre mandate le ministre des Transports pour mettre en œuvre la stratégie de transport public que le gouvernement a commandée il y a cinq ans. Les solutions ont été clairement présentées par le Dr Yves Bourgeois et son groupe de travail en 2017. Ce gouvernement doit les mettre en œuvre, » a déclaré M. Coon.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif