Le chef du Parti Vert s’engage à une relation d’égal à égal avec les Premières nations

Rejoint par Curtis Bartibogue, candidat du Parti Vert de Baie-de-Miramichi-Neguac, le leader du Parti Vert David Coon a annoncé ce matin qu'un gouvernement Vert donnerait la priorité à l'établissement de relations de nation à nation avec les peuples Wolastoqey, Mi'kmaq et Peskotomuhkati. Coon a réitéré que la première étape qu'il prendrait est de lancer immédiatement une enquête sur le racisme systémique dans le système judiciaire du Nouveau-Brunswick.

 

  1. Coon a déclaré qu'il ferait suivre cette initiative par une autre qui garantirait que les Premières nations seraient des partenaires dans la gestion des forêts de la Couronne, étant donné qu'elles n'ont jamais cédé leurs terres. « Nous reconnaissons maintenant publiquement que les peuples autochtones du Nouveau-Brunswick n'ont jamais cédé leurs terres, et il est temps de traduire cette réalité en actions concrètes », a déclaré M. Coon.

 

Il s'est également engagé à soutenir la formation des professeurs de langue autochtone et les programmes d'immersion des étudiants autochtones pour les langues Wabanaki.

« La langue est essentielle à la construction identitaire des gens », a déclaré M. Coon. « Il y a moins de 100 personnes qui parlent couramment le wolastoqey et il ne reste qu'environ 2000 personnes qui parlent le mi'kmaq au Nouveau-Brunswick. Nous devons prendre des mesures décisives maintenant pour sauver ces langues importantes ».

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif