Une pétition demande un référendum concernant une réforme électorale

3 DÉCEMBRE 2013 Une pétition demandant un référendum sur la proportionnalité de la représentation sera déposée à l’Assemblée législative par Bev Harrison le 10 décembre 2013.Déjà deux rapports, un par la Commission sur la démocratie législative sous l’administration Lord et l’autre par Don Desserud et Cody Waite sous l’administration Alward, ont recommandé pour le Nouveau-Brunswick un nouveau système de représentation proportionnelle en faisant valoir que le système actuel n’engendrait pas une assemblée nationale qui représente la population du Nouveau-Brunswick.Pour faire suite à ces rapports, deux étudiants en sciences sociales ont réuni des signatures sur leur pétition durant les dernières semaines. continuer la lecture

Les « Étudiants pour la démocratie » lancent une pétition pour un mode de scrutin plus proportionnel

15 NOVEMBRE 2013 Deux étudiants de l’université St Thomas recueillent des signatures sur leur pétition qui fait appel à une réforme du mode de scrutin au Nouveau-Brunswick.Matthew Belyea et Amanda Gallant, deux élèves en travail social à l’université St Thomas et fondateurs d’Étudiants pour la démocratie au Nouveau-Brunswick déclarent que notre mode de scrutin actuel majoritaire à un tour ne reflète pas la volonté des électeurs. « Le processus par lequel nos votes sont transformés en sièges pour nos représentants n’est pas proportionnel et c’est une injustice pour les électeurs, » ajoute Belyea. continuer la lecture

Le chef du Parti vert demande un vote libre sur les gaz de schiste

24 OCTOBRE 2013 Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick demande un vote libre sur la suspension des permis d’exploration des gaz de schiste lorsque l’Assemblée législative se réunira dans deux semaines.« Je veux voir les représentants de la population de notre province consulter leurs électeurs, sonder leur conscience et voter librement sur la suspension des permis que le gouvernement a émis pour l’exploration des gaz de schiste, » affirme Coon. « Il est essentiel que chaque membre de l’Assemblée législative prenne position sur cet enjeu qui n’a pas été initié par leur parti et qui ne comporte aucune obligation de vote par leur parti, » rappelle Coon. continuer la lecture

Le chef du Parti vert demande à l’ombudsman la tenue d’une enquête publique sur les évènements qui ont eu lieu le 17 octobre 2013

22 OCTOBRE 2013 Le Parti vert demande la tenue d’une enquête publique sur les évènements qui se sont produits le jeudi 17 octobre aux abords de la localité de Rexton lors des manifestations contre la recherche de gaz de schiste.« Le 17 octobre est un jour sombre pour les Néo-Brunswickois. La seule façon de faire connaître la vérité parmi toutes les accusations et les insinuations relatives aux récents évènements, c’est de tenir une enquête publique. J’ai écrit à l’ombudsman, M. Charles Murray, afin de lui demander de tenir une enquête publique le plus tôt possible » a indiqué le chef du Parti vert, M. David Coon. continuer la lecture

Le chef du Parti vert voudrait que le premier ministre organise une rencontre d’urgence avec les Premières nations.

18 OCTOBRE 2013 Cet après-midi après l’assaut de la GRC sur les participants d’une manifestation pacifique contre la fracturation hydraulique près de Rexton, le Parti vert du Nouveau-Brunswick a demandé au premier ministre Alward d’organiser une rencontre d’urgence avec les leadeurs élus et traditionnels de toutes les Premières nations au Nouveau-Brunswick.Le chef du Parti vert a écrit au premier ministre il y a deux semaines pour le convaincre de rencontrer les leadeurs de la nation Elsipogtog en soulignant que la façon qu’il répondrait à leur décision de confirmer leur droit de regard sur les terres de la Couronne environnante était une occasions de commencer de nouvelles relations avec les Premières nations du Nouveau-Brunswick. continuer la lecture

Le premier ministre David Alward

4 OCTOBRE 2013 Monsieur le premier ministre,Suite à la résolution du chef des Elsipogtog et de son conseil de récupérer l’intendance de toutes les terres inoccupées des terres de la Couronne du district Elsipogtog des territoires ancestraux des Mi’kmaq, je vous écris pour vous encourager à rencontrer le chef Arren Sock et son conseil aussitôt que possible.Les caractéristiques des relations de votre administration provinciale avec les Premières nations devraient être de nature intergouvernementale. Comme vous le savez, les Premières nations du Nouveau-Brunswick ont toujours maintenu que les terres de la Couronne étaient des terres détenues en fidéicommis par la Couronne puisqu’elles n’avaient jamais été cédées par traité. Toutefois, en ce moment, le gouvernement du Nouveau-Brunswick gère ces terres comme si elles lui appartenaient. continuer la lecture

Elizabeth May vient au Nouveau-Brunswick, le 26 septembre

23 SEPTEMBRE 2013 Elizabeth May, la chef du Parti vert du Canada vient au Nouveau-Brunswick avec sa tournée. Elizabeth May veut en finir avec la politicaillerie jeudi le 26 septembre pour discuter l'état de la démocratie avec les néo-brunswickoise et néo-brunswickois.Moncton - Réception avec Elizabeth May26 septembre, 12h30 à 14h00:Centre culturel Aberdeen140, rue Botsford Street, 2ème étageMoncton, N.-B.Fredericton – Assemblée citoyenne avec Elizabeth May26 septembre, 19h30 à 21h00Charlotte Street Arts Centre732, rue CharlotteFredericton, N.-B.

Le chef du Parti vert David Coon se présentera dans Fredericton-South

18 SEPTEMBRE 2013 Le chef du Parti vert, David Coon, a été officiellement nommé candidat dans la circonscription électorale de Fredericton-South lors d’une assemblée d’investiture hier soir au Café Roxstone sur Regent Street à Fredericton. Coon a été élu chef du Parti vert en septembre 2012. Auparavant, Coon a travaillé à Fredericton pour le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick pendant 28 années.« Je vais travailler fort pour gagner la confiance des citoyens et des citoyennes de Fredericton South, » a déclaré Coon. « Nous pouvons marquer l’histoire et nous pouvons faire une différence en élisant un premier député vert à l’Assemblée législative en septembre prochain. J’ai consacré toute ma carrière à promouvoir des collectivités en santé et un environnement sain. Ce sera un véritable privilège de devenir le représentant de la population de Fredericton-South à la Législature, » a affirmé Coon.Coon et sa femme, Janice Harvey et leurs deux filles Laura et Caroline vivent à Skyline Acres.

Le Nouveau-Brunswick doit investir dans le réseau de Canadien National

7 AOÛT 2013 Le chef du Parti vert, David Coon, veut que l’administration du Nouveau-Brunswick investisse dans la ligne du Chemin de fer National (CN) entre Moncton et Campbellton afin d’éviter les effets désastreux sur l’économie du nord-est du Nouveau-Brunswick qui surviendraient suite à l’abandon de ce chemin de fer. En effet, le CN a annoncé qu’il mettra fin à ce service en mars 2014 à moins que les administrations provinciales ou fédérale participent avec 50 millions de dollars aux couts de réparation de ces infrastructures vieillissantes. Une grande variété d’entreprises comme des producteurs de bleuets, les scieries et le port de Belledune sont dépendent du chemin de fer.Le chemin de fer est essentiel pour notre économie et faisait même partie des conditions fondamentales pour que le Nouveau-Brunswick se joigne à la Confédération canadienne et c’est ainsi que cette condition a été inscrite dans notre constitution, » rappelle Coon. « Ce serait catastrophique pour les entreprises de Miramichi, de la péninsule acadienne, de Bathurst et de la région des Chaleurs de perdre ce lien de transport vital vers le reste du monde. Et cela ébranlerait aussi les efforts de mettre en place une nouvelle économie verte au nord du Nouveau-Brunswick, » affirme Coon. continuer la lecture

Retirez les permis aux entreprises et accordez-les aux collectivités

25 JUILLET 2013 Le Parti vert du Nouveau-Brunswick demande à l’administration Alward de créer un Service des forêts du Nouveau-Brunswick pour reprendre la responsabilité gestion des Terres de la Couronne des détenteurs de permis et remettre ces permis aux collectivités.« Quand une petite scierie locale comme Miramichi Lumber Products est obligée de cesser ses opérations parce qu’elle est empêchée de s’approvisionner en bois sur les terres de la Couronne locales, on voit bien que le système actuel est corrompu, » constate David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick. continuer la lecture

Signe administratif