Le Parti vert demande une commission royale sur les revenus de retraite

7 MAI 2013 disponible en anglais seulement

Déposez la loi sur l’électricité et tenez des audiences publiques demande le chef des Verts

6 MAI 2013 Le chef du Parti vert, David Coon, voudrait que l’administration Alward dépose son projet de loi pour reformer Énergie NB dès maintenant afin qu’il puisse être examiné par le Comité d’amendement des lois et que l’on puisse tenir des audiences publiques avant que l’Assemblée législative ajourne pour l’été.« Les Néobrunswickois ont tout fait pour empêcher qu’Énergie NB soit vendue à Hydro-Québec; ils ont maintenant gagné le droit de s’exprimer sur l’avenir d’Énergie NB, » affirme David Coon, chef du Parti vert. « Il faut qu’il y ait suffisamment de temps pour faire parvenir le projet de loi au comité d’amendements des lois et que ce dernier entende les réactions de la population, mais il semble que les conservateurs retardent ce projet, » remarque Coon.Depuis que l’administration Alward a été élue en 2010, elle a tenté de réécrire la loi sur l’électricité; cette loi gouverne le fonctionnement d’Énergie NB. La dernière fois que des changements importants ont été contemplés pour Énergie NB, un processus complet d’engagement de la population avait eu lieu.

Un plan d’action crédible sur le climat est nécessaire avant qu’un plan sur le pétrole et le gaz soit déposé

2 MAI 2013 Le chef du Parti vert David Coon affirme que l’appui des conservateurs et les libéraux à l’expansion de l’industrie pétrolière et gazière sapent leur engagement envers la réduction des émissions des gaz à effet de serre.Durant les 11 dernières années, les émissions de carbone provenant du secteur de la production d’électricité ont été réduites par près de 17 %, soit une diminution d’un million de tonnes, pendant que les émissions provenant de la production et du raffinement des carburants fossiles a presque doublé en augmentant par 1,3 million de tonnes, selon les dernières données publiées le mois dernier par l’Inventaire national du Canada des émissions des gaz à effet de serre préparé par Environnement Canada. continuer la lecture

Le Parti vert attendra à l’an prochain pour présenter un candidat dans Kent

30 MARS 2013 Après avoir visité la circonscription de Kent mercredi dernier, le chef du Parti vert David Coon annonce que les Verts ne présenteront pas de candidat à l’élection complémentaire du 15 avril.« Nous ne parachuterons pas un candidat dans l’élection complémentaire comme la plupart des autres partis, » déclare Coon. « Nos candidats potentiels n’étaient pas disposés à se présenter dans un délai aussi court et étant donné que les candidats devront tout recommencer dans 18 mois, ils ont choisi d’attendre à l’an prochain, » explique Coon.« Lorsque j’ai visité la circonscription mercredi dernier, on m’a rappelé que les gens n’étaient pas satisfaits quand les partis parachutaient leurs candidats dans leur milieu, alors j’ai décidé que nous ne présenterions pas quelqu’un de l’extérieur, » conclut Coon.

Le budget condamne le Nouveau-Brunswick à un déficit perpétuel

27 MARS 2013 Le chef du Parti vert David Coon affirme que le ministre des Finances Blaine Higgs a choisi de réduire les services et les emplois publics au lieu de révoquer les réductions d’impôts sur le revenu accordées par l’administration Graham en 2009. Le Parti vert explique que ce sont les réductions d’impôts sur le revenu de 2009 qui ont créé le déficit structurel du Nouveau-Brunswick et qu’il aurait suffi de restaurer ces impôts pour éliminer le déficit.  « Il est absolument incroyable de voir le ministre des Finances passer à côté de l’occasion d’éliminer le déficit simplement pour conserver les taux d’imposition du Nouveau-Brunswick inférieurs à toutes les autres provinces de l’est du Canada, » déclare David Coon, chef du Parti vert. Les Néobrunswickois vont payer en réductions de services et avec un déficit perpétuel, » ajoute Coon. continuer la lecture

Le chef des Verts veut que le premier ministre convoque un sommet d’urgence

1 MARS 2013 Le chef du Parti vert David Coon demande au premier ministre Alward de convoquer un sommet d’urgence des premiers ministres des Maritimes afin de créer un front commun aux attaques incessantes de Stephen Harper au tissu social des Maritimes« Les dernières révélations d’une réduction de 60% aux services de transport ferroviaires de VIA vont sonner le glas à notre liaison ferroviaire pour voyageur avec le Canada qui avait été une des premières conditions pour notre union avec le Canada, » rappelle Coon. « Et cela à la suite des changements cruels au système d’assurance emploi et aux ravages à notre système de protection environnemental avec les projets de loi C-38 et C-45, qui laissent chacun de nos lacs et de nos cours d’eau navigables au Nouveau-Brunswick sans protection exceptée pour la partie inférieure du fleuve Saint-Jean, et de son mépris flagrant à son devoir de consulter les Premières nations. »« Il est temps que le premier ministre Alward prenne position. Est-il avec Harper ou avec la population du Nouveau-Brunswick?» se demande Coon.

Tournée du chef du Parti vert sur la nouvelle économie

25 FÉVRIER 2013 Aujourd’hui, le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon, a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il ferait une tournée de la province pour visiter les entreprises, les coopératives et les entreprises sociales qui bâtissent la nouvelle économie du Nouveau-Brunswick.« Une nouvelle économie se développe dans la coquille de l’ancienne économie non durable, » constate David Coon, chef du Parti vert. « Partout dans la province, il existe des entrepreneurs, des coopérateurs, des producteurs du secteur primaire, des artistes et des innovateurs sociaux qui remodèlent notre économie pour qu’elle soit plus locale, plus verte et moins dépendante des carburants fossiles tout en étant accessible à tous. Et tout ça, sans fracturation ni pipeline pour les sables bitumineux de l’Alberta, » ajoute-t-il. continuer la lecture

Réforme des soins de santé nécessaire pour régime d’assurance médicament

22 JANVIER 2013 Le Parti vert du Nouveau-Brunswick a publié sa prise de position relative au régime d’assurance médicament proposé en soulignant que l’approche de la province aux soins de santé primaires doit être transformée pour que ce régime soit abordable.Les couts annuels des régimes d’assurance médicament en place n’ont cessé d’augmenter à un taux supérieur aux autres grands domaines des dépenses publiques pour la santé comme le fonctionnement des hôpitaux et les honoraires des médecins, rappelle le porte-parole en matière de santé du Parti vert, Jim Wolstenholme : « Alors il est essentiel que des équipes de collaboration en soins de santé soient mises en place autour des médecins de famille pour qu’ils aient confiance que leurs patients peuvent recevoir les soutiens nécessaires pour réaliser des changements de comportement au lieu de simplement leurs écrire une prescription. » continuer la lecture

Communiqué - David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick

10 JANVIER 2013 M. Coon assiste aux audiences de la Commission de l’énergie et des services publiques sur Point Lepreau en qualité d’observateur.Cela dépasse l’entendement qu’Énergie Nouveau-Brunswick puisse prétendre que la réfection de la centrale nucléaire de Point Lepreau pourra être exploitée sans problème à 89 % de sa capacité pendant 27 ans. Les antécédents d’exploitation des réacteurs CANDU, en général, et plus spécifiquement de Point Lepreau, font que les chiffres avancés par Énergie NB ne sont guère plus qu’une pensée magique. Même la société d’état, Énergie atomique du Canada Limité (EACL), ne garantirait qu’une capacité à 80 % avant de payer des pénalités à Énergie NB dans la garantie de réfection de Point Lepreau – ce qu’Énergie NB a d’ailleurs rejeté. continuer la lecture

Fin à la pauvreté maintenant

20 DÉCEMBRE 2012 Selon le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, durant cette période de l’année, le nombre grandissant de familles qui doivent avoir recours aux banques alimentaires et à la charité pour passer dignement la fête de Noël indique dans quelle mesure les gouvernements ont abandonné leur rôle de garantir à tous une vie digne tout au long de l’année. Les Verts voudraient que l’administration Alward cesse de décharger ses responsabilités envers les pauvres sur les églises, les organisations bénévoles et les philanthropes.« Comme l’écrivain anglais Eli Khamarov a écrit, « Vivre dans la pauvreté est tout comme être puni pour un crime qu’on n’a pas commis, » rappelle David Coon, chef du Parti vert. « Il est temps d’arrêter de punir ceux qui vivent dans la pauvreté et de mettre suffisamment de revenus dans leurs mains pour qu’ils puissent se loger, se chauffer, et payer pour leur alimentation, » affirme Coon. « Je ne peux penser à une meilleure façon de stimuler l’économie. » continuer la lecture

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif