Le Parti vert réduirait la pauvreté en augmentant les bas revenus

18 SEPTEMBRE 2010 Pour les générations à venir Le chef du Parti vert, Jack MacDougall, a annoncé aujourd'hui que le plan de réduction de la pauvreté du Parti vert commencerait par placer plus d'argent dans les mains de ceux qui en ont le plus besoin. Le Parti augmenterait immédiatement les taux d'assistance aux revenus aux niveaux accordés Terre-Neuve et Labrador, soit les plus élevés de la région Atlantique. Graduellement, ces taux seraient augmentés jusqu'à ce qu'ils atteignent le seuil des bas revenus au Nouveau-Brunswick tel qu'établi par Statistiques Canada. Les niveaux d'assistance du Nouveau-Brunswick sont parmi les plus bas au Canada. Il est hypocrite pour un gouvernement de s'engager d'une part réduire la pauvreté et d'autre part offrir des taux d'assistance sociale bien en dessous du seuil de la pauvreté, fait remarquer MacDougall. Cela équivaut à coincer en permanence les gens qui sont incapables de travailler dans la pauvreté, et à empêcher les gens qui ont besoin d'une aide temporaire à sortir de leur pétrin.Bethany Thorne-Dykstra est la critique de la justice sociale du Parti vert et elle dirige le groupe Real Voice of Poverty. Le Parti vert croit que la meilleure façon d'investir les revenus de la taxation consiste à investir dans les gens. Lorsque les gens ont les moyens de vivre dignement, alors ils peuvent contribuer à faire progresser nos collectivités, ajoute Thorne-Dykstra.

Les Verts créeraient un réseau provincial de centres de santé communautaire

15 SEPTEMBRE 2010 Pour les générations à venir Le chef du Parti vert, Jack MacDougall a annoncé aujourd'hui qu'une administration verte établirait un réseau provincial de centres de santé communautaire accessibles tous, pour fournir les premiers soins de santé, des conseils de choix de style de vie et de gestion des maladies chroniques. continuer la lecture

Le Parti vert du Nouveau-Brunswick lance sa plateforme

8 SEPTEMBRE 2010 Pour les générations à venir Fredericton - Aujourd'hui lors d'une conférence de presse à Fredericton, le chef du Parti vert, Jack MacDougall, a présenté son équipe de candidats et sa plateforme électorale.« C'est notre toute première campagne et nous avons dépassé toutes nos espérances en présentant 51 candidats, dont 24 femmes, » a déclaré Jack MacDougall. « Parmi nos candidats, on retrouve des francophones, des anglophones, et des membres des Premières nations; nous avons des étudiants et des ainés, des experts en politique et des fermiers, des propriétaires de petites entreprises et des conseillers municipaux, des éducateurs et des fonctionnaires qui sont tous unis par le même objectif de contribuer à la transformation du Nouveau-Brunswick en une véritable société juste et durable. » continuer la lecture

Les conservateurs et les libéraux méprisent la fonction publique

1 SEPTEMBRE 2010 FREDERICTON — L'amoindrissement de la fonction publique sera le dernier coup à l'état désastreux des finances de la province, selon Jim Wolstenholme, candidat du Parti vert dans Fredericton-Silverwood. L'ancien sous-ministre de la Santé entrevoit un sombre avenir pour la province si l'un des deux partis du statuquo forme le gouvernement et poursuit leur programme de coupes chez les fonctionnaires les plus talentueux de la province. Il espère que les Néobrunswickois comprennent et saisissent la différence entre les manchettes et la dure réalité. Nous vivons dans une province au bord de la faillite qui détient le plus haut taux d'analphabétisme au pays, une histoire de développement économique stagnant, de couts de la santé hors contrôle et de couts énergétiques en hausse spectaculaire. La solution selon le premier ministre Graham et selon David Alward est de se débarrasser d'un millier de fonctionnaires, affirme Wolstenholme. Pourtant notre bonne gouvernance dépend des habiletés, de l'expérience, des connaissances et de la compréhension de ceux qui desservent la population. S'attaquer et dévaluer ces ressources humaines est la trahison ultime des attentes, des espoirs, voire même de la confiance dans le gouvernement. continuer la lecture

Le chef des Verts « flatté » par les compliments de la politique conservatrice

29 AOÛT 2010 Le chef du Parti vert, Jack MacDougall rappelle que l'annonce du chef conservateur David Alward qu'il renverserait les réductions d'impôt accordées l'an dernier aux plus riches Néobrunswickois par les libéraux était un « compliment. » M. Alward était manifestement à court d'idées pour sa politique fiscale, alors il est venu emprunter des idées aux Verts. Cela démontre que les anciens partis politiques écoutent. Nous aimons ce type de perspicacité.En effet, le Parti vert a dénoncé l'entière réforme des impôts approuvée par l'Assemblée législative, qui accordait aux contribuables les plus fortunés et aux principales compagnies d'importantes réductions d'impôts, la considérant comme étant fiscalement irresponsable. Et à la fois les conservateurs et les NPD ont appuyé ces réductions d'impôt décrétées en 2009 pour entrer en vigueur dans les budgets de 2010-2012. Quand ces réductions seront pleinement en vigueur, elles représenteront 400 millions de dollars de moins d'entrées dans les coffres de la province et ce chaque année qui suivra. continuer la lecture

Un gouvernement vert mettrait en place un moratoire sur la fracturation hydraulique

28 AOÛT 2010 Pour publication immédiateSelon Jack MacDougall, chef du parti vert, un gouvernement vert placerait un moratoire sur la fracturation hydraulique jusqu'à ce que des régulations et des mesures de sécurité appropriées soient mises en place.La fracturation hydraulique est une procédure technologique employée par les industries de gaz et de pétrole afin d'extraire le gaz naturel retrouvé dans de la roche nommée schiste. Cette sorte de formation rocheuse est retrouvée dans les profondeurs de la terre. La fracturation implique que l'on doit pomper des millions de litres d'eau douce sous haute pression dans un puits creusé dans la roche schiste. L'eau est saturée de millions de kilogrammes de produits chimiques toxiques tels le benzène et le diesel. Cette soupe toxique pressurisée fait en sorte que le schiste se fracture et que le gaz soit relâché de millions de cavités dispersées à travers du schiste. Le gaz est ensuite vendu par l'industrie et le gouvernement profite des redevances. continuer la lecture

LE PARTI VERT REJETTE LE DEUXIÈME RÉACTEUR NUCLÉAIRE

28 AOÛT 2010 Jack MacDougall, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, annonce aujourd'hui que son parti est fortement opposé à la construction d'une deuxième centrale nucléaire au Nouveau-Brunswick.« C'est une politique totalement erronée conçue uniquement dans l'espoir d'augmenter les chances de réélection du gouvernement en tentant de faire miroiter des occasions d'emploi, » souligne MacDougall.  Bien sûr, l'emploi c'est important, mais on ne doit pas courir après des emplois à tout prix. continuer la lecture

Le désordre du remise à neuf de Lepreau a été "Made in New Brunswick»

25 AOÛT 2010 disponible en anglais seulement

Candidat Parti Vert mène le processus décisionnel municipal sur Fracking

20 AOÛT 2010 disponible en anglais seulement

Les municipalités ont droit de décider

19 JUILLET 2010 disponible en anglais seulement

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif